La plupart des chaussures de course à pied sont confortables lorsque vous êtes debout dans un magasin de chaussures. Mais le véritable test survient après quelques kilomètres de course à pied. Vous réaliserez rapidement que la chaussure idéale a en effet plus à voir avec votre style de course et la forme de votre pied qu’avec le logo cousu sur le côté.

Choisir les baskets qui vous conviennent le mieux

chaussures de running, manival-julien
  • déterminez le type de course que vous faites, et quel style de running vous pratiquez
  • choisissez donc la catégorie de chaussures et les caractéristiques qui correspondent à vos besoins
  • essayez enfin des chaussures pour trouver celle qui vous va le mieux
  • En général, une paire de chaussures de course à pied devrait durer entre 600 et 800 kilomètres de course. Jetez un coup d’œil à vos chaussures et vérifiez si les semelles intermédiaires et extérieures sont comprimées ou usées. Si c’est le cas, il est en effet peut-être temps d’en changer.

Catégories de chaussures de course à pied

Les chaussures de course sur route sont conçues pour les chaussées et les incursions occasionnelles sur des surfaces compactes présentant de légères irrégularités. Légers et souples, ces paires sont conçues pour amortir ou stabiliser les pieds lors de foulées répétées sur des surfaces dures et régulières.

Les chaussures de course à pied de trail sont conçues pour les parcours tout-terrain. Avec des rochers, de la boue, des racines, ou d’autres obstacles. Ils sont rehaussés d’une bande de roulement agressive pour une traction solide et fortifiées, afin d’offrir stabilité, soutien et protection sous le pied.

Enfin, les chaussures d’entraînement « cross-training » sont conçues pour des entraînements en salle, ou du crossfit. Ou encore, pour toute activité d’équilibre où il est préférable d’avoir plus de contact avec le sol qu’une semelle épaisse.

Comment courez-vous ?

Si vous possédez une paire de chaussures de course bien usagées, vérifiez l’usure de la semelle afin de déterminer votre mécanique de course.

La pronation montre un motif d’usure centré sur la plante du pied, et une petite partie du talon. C’est le roulis naturel du pied vers l’intérieur, en suivant le talon qui touche le sol.

La pronation de base (neutre) aide à absorber les chocs, soulageant la pression sur les genoux et les articulations. C’est une caractéristique normale des coureurs neutres et bio-mécaniquement efficaces.

La surpronation est identifiée par les motifs d’usure le long du bord intérieur de votre chaussure. C’est une forme exagéré du roulis naturel du pied vers l’intérieur. La surpronation est un trait commun qui affecte la majorité des coureurs, les laissant à risque de douleurs et de blessures au genou. Les surpronateurs ont besoin de chaussures de stabilité ou de contrôle de mouvement.

La supination (sous-pronationà est marquée par l’usure le long du bord extérieur de la chaussure. Il s’agit d’un roulis du pied vers l’extérieur, qui entraîne une réduction insuffisante de l’impact à l’atterrissage.

Retrouvez moi sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *