Je parle beaucoup de mon voyage en Thaïlande, qui m’a énormément marqué et qui a changé mes perspectives. J’ai donc décidé de me renseigner sur l’histoire de ce pays et de vous en faire un court résumé.

Le commencement

histoire de la Thaïlande, par julien manival

On sait peu de choses sur les premiers habitants de la Thaïlande. Mais des sites archéologiques dans le nord-est du pays contiennent de preuves de la culture du riz et de fonte du bronze qui remontent à 5000 ans. Au début, une succession de groupes tribaux contrôlaient ce que nous appelons aujourd’hui communément, dans le monde des voyages, la Thaïlande.

Les peuples Mon et Khmer ont établi des royaumes puissants qui comprenaient de vastes régions du pays. ces royaumes sont entrés en contact avec d’autres peuples d’Asie du Sud et ont absorbé leurs idées religieuses, politiques et culturelles. Ainsi que leurs institutions, ce qui a ensuite influencé le développement de la culture et de l’identité nationale de la Thaïlande.

Le peuple Tai

Le peuple Tai vivait à l’origine dans le sud-ouest de la Chine et a migré dans la majeure partie de l’Asie du Sud-st au cours de nombreux siècles. la première mention de leur existence dans la région est une inscription du XIIè siècle après JC, à Angkor Vat, qui se réfère au syam, ou peuple « brun foncé » comme étant les vassaux du monarque Khmer. C’est ainsi que la Thaïlande est devenue connue sous le nom de Siam et de son peuple, les Siamois.

Sukhothai

En 1238, un chef Thaï déclara sont indépendance des Khmers et établit un royaume à Sukhothai, dans la large vallée de la rivière Mae Nam, au coeur de la Thaïlande actuelle.

Ayutthaya

Sukhothai a été remplacée au 14ème siècle par le royaume d’Ayutthaya. Ce royaume devient très puissant au XIVème et XVème siècles. A tel point qu’il put vaincre le royaume d’Angkor en 1431, provoquant ainsi son déclin. Au cours des siècles, il y a eu un certain nombre de conflits avec les Birmans qui ont atteint leur paroxysme en 1767 lorsque ces derniers ont envahi Ayutthaya et l’ont totalement détruite. Après quelques années, deux héros nationaux, Taksin et Chakri, expulsèrent rapidement les envahisseurs et réunifièrent le pays sous la dynastie Chakri. En 1782, Chakri établit sa nouvelle capitale à Bangkok. Il reçut plus tard le titre de Rama I et fut le premier roi de la dynastie des Charki, qui a conservé le pouvoir jusqu’à ce jour.

XIXème siècle

Au XIXème siècle, ce sont les puissances européennes, plutôt que les ennemis traditionnels de la Thaïlande, qui constituent la plus grande menace pour la survie du royaume. Les monarques thaïlandais Mongkut et Chulalongkorn étaient prêts à négocier ouvertement avec les puissances européennes. Aussi, à adopter des réformes de style européen qui ont modernisé le pays et lui ont valu sont statut souverain.

Cependant, le Siam, comme on l’appelait alors, a payé le prix fort pour avoir perdu le contrôle du Cambodge et du Laos au profit de la France et cédé les états du nord de la péninsule Malay à la Grande Bretagne.

XXème siècle

Grâce à l’intervention européenne en 1910, la zone de l’Asie du Sud-Est sous contrôle thaïlandais ne représentait plus qu’une fraction de ce qu’elle était un siècle auparavant. Au cours des premières décennies du XXème siècle, le système politique, les forces armées et l’économie de la Thaïlande ont subi des changements radicaux. Beaucoup de riches Thaïlandais ont étudié à l’étranger et une petite élite occidentale éduquée avec des idées moins traditionnelles a émergé. En 1932, un coup d’Etat sans effusion de sang perpétré par des officiers et des fonctionnaires militaires a mis fin à la monarchie absolue et inauguré l’ère constitutionnelle de la Thaïlande. Siam a changé son nom en Thaïlande en 1949.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *