Nous sommes tous passés par là – vous avez planifié le voyage de votre vie dans votre tête, et vous avez passé le mois dernier à titiller vos amis pour qu’ils réservent du temps libre et vous accompagnent. Mais personne ne semble emballé, et vous avez l’impression que vos rêves de voyage s’éloignent petit à petit.

Mais pourquoi renoncer ? Ils peuvent quand même se réaliser. Et vous n’avez pas besoin de compter sur personne d’autre que vous pour y aller. Bien sûr, cela peut sembler effrayant si vous n’avez jamais voyagé seul auparavant, mais je vous garanti que c’est l’une des expériences les plus enrichissantes d’une vie. Si vous êtes à court d’idées, consultez ces conseils pour les nouveaux voyageurs solitaires – et une fois que vous aurez terminé la lecture, il n’y aura plus qu’à réserver.

Organisez vous avec le cloud !

Tout avoir sur le cloud est super pratique si vous êtes du genre à toujours perdre des choses. Pensez à bien noter votre itinéraire : les heures de vol, les transferts, les informations sur l’hôtel, les informations sur le ramassage…etc, avant de partir. Si vous avez peur que quelque chose tourne mal lors de votre premier voyage en solo, le fait de voir tout cela écrit devant vous vous rendra plus serein.

Les visites groupées

Voyager seul ne signifie pas forcément « être seul ». Si c’est la première fois que vous voyagez seul, vous trouverez peut-être qu’un voyage en groupe est le moyen idéal de combler le fossé entre les vacances en famille ou entre amis et un voyage en solo.

Pensez à voyager léger

Avez-vous vraiment besoin de cinq paires de jeans, de trois paires de chaussures ? Sûrement pas. Il y a de fortes chances que, pour votre premier voyage en solitaire, vous soyez tenté de faire vos valises  » au cas où  » et que vous ayez du mal à transporter la moitié de vos biens matériels. Avant même de commencer à faire vos valises, vérifiez les conditions météorologiques prévues et dressez une liste ; puis examinez-la d’un œil critique, en enlevant tout ce dont vous n’aurez probablement pas besoin.

N’oubliez pas que si vous oubliez quelque chose de petit, vous pourrez l’acheter facilement lors de vos voyages, donc ce n’est vraiment pas la fin du monde.

Apprenez (un peu) la langue locale

Si vous vous rendez dans un pays où votre langue n’est pas la langue maternelle, il vaut la peine d’acquérir quelques notions de base dans la langue du pays que vous visitez. Bien que la plupart des gens dans le monde aient une assez bonne maîtrise de la langue anglaise, elle est polie et peut être utile dans les régions plus rurales.

– Julien Manival, Pinterest, Instagram

Retrouvez moi sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *