Quand on fait du footing, les baskets sont notre principal outil. Il est donc indispensable de bien les sélectionner. Voici quelques petits conseils pour bien choisir sa chaussure de course.

Choisir sa chaussure de course : prologue

Route, compet’, trail, montagne, chemin, fréquent, ponctuel… Les styles de courses et les chaussures qui vont avec sont légion. Quand on démarre le running, et qu’on a juste envie de se remettre au sport, on n’est pas forcément habité par une envie excessive de passer 2 semaines à choisir sa chaussure de course. Et c’est bien normal.

Toutefois prendre ce choix à la légère serait très bête, voire dangereux. Le mot est peut-être un peu fort, mais il est en tout cas super important d’avoir une bonne paire de chaussures de course, car c’est elle qui va accompagner votre foulée, qui va recevoir tous les chocs, qui va jouer également les amortisseurs pour votre dos, vos articulations, vos muscles.

Alors il faut savoir quand même prendre un peu le temps de choisir une bonne chaussure de course.

Le Confort

C’est en fait la principale caractéristique pour une chaussure. Il faut se sentir bien dedans dès qu’on la chausse, dès qu’on l’enfile. Si ça semble évident foire futile comme info, rappelez-vous quand vous êtes allé dans un magasin de sport, et que vous avez essayé cette paire de chaussure dernier cri, que vous avez payé ça 200 balles alors qu’elles vous faisaient mal au niveau des orteils. C’est bon, vous comprenez maintenant ?

Il est absolument indispensable de sentir sa chaussure comme un prolongement de son pied. Il faut qu’elle soit à la fois légère et ergonomique. Qu’elle épouse bien la forme du pied.

La constitution morphologique de chacun sera également un facteur de sélection. Mesure 1m70 ou 1m90 n’est pas la même chose, tout comme peser 90kg ou 70kg ne projettera pas le même poids sur la semelle de la chaussure.

La fréquence

Courir une fois par mois ou courir tous les jours demande forcément un type de chaussure différente. Il ne s’agit pas d’acheter une paire de chaussure par anticipation de ce que vous aimeriez courir à terme. Erreur ! Prenez une paire de chaussure au vu de votre niveau et fréquence actuels !

C’est primordial, car si vous avez par exemple une chaussure avec trop peu d’amorti, vous allez infliger notamment au dos des à-coups qui font vite vous blesser et vous démotiver. Inversement, une chaussure avec trop d’amorti va demander plus d’effort dans la foulée. Sans parler du fait que trop d’amorti est préjudiciable pour une course sur piste d’athlétisme par exemple.

Si comme moi vous avez une course hebdomadaire, optez pour une chaussure regular avec laquelle vous pourrez courir jusqu’à 6 mois.

Le terrain

Campagne, ville, montagne, piste, herbe… Le type de sol va également jouer dans le choix de la chaussure. Les citadins savent bien que courir sur le béton est assez déplaisant et qu’on compense donc avec une chaussure très amortissante. Ce qui donne la foulée plus physique car demandant plus d’énergie de compensation.

Les marques

Pour parler un peu concrètement, les marques ont toutes leur style, leur prix, leurs spécificités. Personnellement les Adidas me vont bien, car leur modèle trail me permettent de courir en ville comme en montagne périphérique. Mais c’est un avis personnel. J’encourage les gens qui débutent à démarrer avec une paire au prix accessible, par exemple chez Decathlon, qui reste un must-have sportif pour découvrir un sport.

Cependant, très rapidement, vous allez vous lasser de votre chaussure (sans mauvais jeu de mot) et vous allez vouloir tester une chaussure plus légère, plus résistante, plus amortissante ou au contraire moins absorbante.

Donc, mon conseil est de commencer léger, avec une paire à moins de 60 €.

Au bout de 20 courses, quand les premiers vrais progrès se feront sentir, posez-vous alors la question de comment développer votre matos pour accompagner votre progrès. Et non l’inverse ! 😉

Retrouvez moi sur :